Vous êtes ici

Qu’est-ce que le cancer du poumon

Qu'est-ce que le cancer du poumon ?

Le cancer résulte d’une reproduction anormale de cellules qui peuvent envahir et détruire les tissus sains. Il peut se propager ailleurs dans le corps. Le cancer du poumon est un cancer qui prend naissance dans le poumon.

Anatomie

Les poumons font partie de l’appareil respiratoire. Ils sont situés dans la poitrine, de chaque côté du cœur. Le  poumon droit est divisé en trois sections, appelés  lobe. Le poumon gauche a deux lobes. Les poumons sont tapissés d’une membrane protectrice, la plèvre.

Le médiastin est l’espace situé entre les deux poumons. Il contient :

           Cœur
           Gros vaisseaux sanguins
           Trachée
           Œsophage
           Ganglions lymphatiques

La trachée est le conduit de l’appareil respiratoire par lequel l’air passe de la gorge aux poumons.

Les bronches et les bronchioles sont des conduits plus petits qui prolongent la trachée. Ils permettent la circulation de l’air dans les poumons.

Les alvéoles sont des petits sacs d’air à la fin des bronchioles. Les alvéoles sont responsables de la respiration et du transport de l’oxygène et du gaz carbonique.

Les ganglions sont des renflements situés sur le trajet des vaisseaux lymphatiques. Leur rôle est d’évacuer les déchets émis par l’organisme grâce à la lymphe. Ils peuvent être atteints par le cancer.

Source : The International Association for the Study of Lung Cancer – 2007

 

Le cancer peut demeurer dans le poumon ou se propager dans d’autres parties du corps par les vaisseaux sanguins et les lymphatiques.  On les appelle alors des métastases. Elles peuvent se loger dans différents organes.
Les métastases ne sont pas considérées comme originant de ces organes.


Type de cancer pulmonaire

Il y a deux types de cancer du poumon :

Cancer du poumon non à petites cellules : 85%
Il s’agit de la forme la plus répandue. Il y a 3 sous-types :

    Adénocarcinome
    Carcinome épidermoïde
    Carcinome à grandes cellules

Cancer du poumon à petites cellules : 15%
Ces deux types de cancer se comportent différemment dans leur évolution et ils se traitent différemment.


Statistiques

Le cancer du poumon est le 2e type de cancer le plus fréquemment diagnostiqué au Canada. Il est la cause la plus importante de décès par cancer. Les taux de mortalité par cancer du poumon continuent d’augmenter chez les femmes alors qu’ils sont en baisse chez les hommes.

Lien vers le site de la Société canadienne du cancer


Facteurs de risque

Ce sont des facteurs qui peuvent accroitre la possibilité qu’une personne soit atteinte d’un cancer du poumon.

Les facteurs sont les suivants :

  • Tabac
  • Fumée secondaire
  • Amiante
  • Arsenic
  • Radon

Le tabagisme est la principale cause du cancer du poumon. Il est responsable de 85% des cas de cancer du poumon. Les personnes qui vivent ou travaillent avec des fumeurs courent un risque accru. Il n’y a pas de seuil en-dessous duquel le risque de cancer est nul. Le cancer peut parfois se développer en l’absence de facteur de risque.

Plus tôt vous arrêter de fumer, plus vite vous diminuer votre risque de cancer. Toutefois, un ancien fumeur aura toujours un risque plus élevé de développer un cancer en comparaison à quelqu’un qui n’a jamais fumé.


Symptômes

Le cancer du poumon peut être asymptomatique à ses débuts ou se présenter avec les symptômes suivants:

  • Toux qui s’intensifie ou qui persiste
  • Essoufflement d’apparition récente
  • Sifflement
  • Douleur thoracique constante
  • Sang dans les crachats
  • Voix rauque
  • Fatigue
  • Perte de poids inexpliquée
  • Perte d’appétit

D’autres problèmes de santé peuvent aussi être à l’origine de ces symptômes.


Diagnostic

Si votre médecin soupçonne la présence d’un cancer du poumon, il vous prescrira différents examens. Ceux-ci sont réalisés pour obtenir le plus d’informations possibles sur le cancer dont vous êtes peut être atteint. Cette étape peut vous sembler longue, mais elle est indispensable afin de préciser le diagnostic et vous proposer le meilleur traitement.

Liste des examens, leur description et leurs objectifs :

Examens sanguins

Échographie abdominale

Radiographie pulmonaire

Résonnance magnétique (IRM)

Scintigraphie osseuse

TACO thoracique avec coupes abdominales supérieures

Tomodensitométrie (TDM)

TEP-Scan (tomographie par émission de positrons)

Test de fonction respiratoire

 

Lorsque les examens radiologiques indiquent la possibilité d’un cancer, on doit effectuer une biopsie afin d’établir avec certitude le diagnostic de cancer.

La biopsie est le prélèvement d’un échantillon de tissu au niveau de la zone anormale du poumon, des ganglions ou d’autres organes dans lequel on suspecte la présence de cancer. Le prélèvement est par la suite analysé par le pathologiste.

Il existe plusieurs façons d’effectuer une biopsie. Chacune de ces méthodes permet de distinguer le cancer du poumon « à petites cellules » d’un cancer « non à  petites cellules ».

Information sur les façons d'effectuer une biopsie :

Bronchoscopie

Biopsie à l'aiguille fine (BTTA)

Médiastinoscopie

Thoracocentèse

Thoracoscopie


Stade

Il est primordial d’évaluer l’étendue du cancer dans le poumon et à l’extérieur du poumon. On appelle cette étape la détermination du stade de la maladie. Le stade influence le pronostic et le choix du traitement. On utilise le même système  de classification partout dans le monde entier.

Stade du cancer du poumon non à petites cellules

Stade du cancer du poumon à petites cellules


Pronostic

Le pronostic dépend :

  • Stade
  • Type de cancer
  • Indice de performance - ECOG (impact du cancer sur votre fonctionnement et votre état général)

Le cancer du poumon demeure l’un des plus mortels. Il existe, dans la littérature, différents taux de survie selon les stades. Ces taux de survie sont basés sur des moyennes et ne s’appliquent pas à tous. Moins le stade est avancé, meilleure est la survie.

2012 HOMMES FEMMES
CAS 13 300 12 300
DÉCÈS 10 800 9 400
SURVIE À 5 ANS 13% 19%

Statistiques Canadiennes

Pour de plus amples informations, visitez : www.cancer.ca


Traitement

Chaque personne atteinte d’un cancer du poumon aura un plan de traitement personnalisé établi par son équipe soignante. Le plan de traitement peut comporter une ou plusieurs options :

  • Chirurgie
  • Radiothérapie
  • Chimiothérapie et thérapie ciblée
  • Soins de support
  • Essai clinique

Choix du traitement

Le traitement est adapté selon :

  • Stade du cancer (degré d’extension)
  • Type du cancer
  • Antécédents médicaux et chirurgicaux
  • Âge
  • État de santé global (indice de performance - ECOG)

Les traitements peuvent avoir comme objectifs, selon le stade :

  • Supprimer la tumeur
  • Réduire le risque de récidive
  • Ralentir le développement de la maladie
  • Traiter les symptômes engendrés par la maladie

Traitement - Cancer du poumon non à petites cellules

Stade précoce (stade I-II) : La chirurgie est le traitement de référence. Si la chirurgie n’est pas possible (ex : emplacement de la tumeur ou état de santé), une radiothérapie thoracique pourra vous être proposée.

Stade localement avancé (III) : La faisabilité d’une chirurgie peut être évaluée. Si la chirurgie n’est pas réalisable, le traitement pourra être une association de chimiothérapie et de radiothérapie.

Stade métastatique (IV) :

Ce stade peut être traité avec les modalités suivantes :

  • Radiothérapie à visée palliative
  • Chimiothérapie
  • Thérapies ciblées
  • Soins de support

Ces traitements apportent rarement la guérison, mais ils peuvent :

  • Retarder la progression du cancer
  • Diminuer les symptômes reliés au cancer
  • Améliorer la qualité de vie
  • Prolonger la vie

Traitement - Cancer du poumon à petites cellules

Le choix du traitement dépend de l’étendue du cancer au moment du diagnostic.

La chirurgie n’est pas une option dans le cancer du poumon à petites cellules.

Pour le stade limité, la chimiothérapie sera associée à une radiothérapie thoracique.

Pour le stade étendu (disséminé), la chimiothérapie est le traitement de référence.

Si les traitements ont été efficaces, il est recommandé de réaliser une radiothérapie du cerveau, même en l’absence de métastase cérébrale. Il s’agit de la radiothérapie cérébrale prophylactique. L’objectif est de prévenir d’éventuelles métastases cérébrales. Cela peut augmenter la survie.


Suivi

Le suivi est proposé pour les raisons suivantes :

  • Détecter et traiter les effets secondaires des traitements
  • Détecter le plus tôt possible des signes d’une éventuelle rechute
  • Faciliter la réinsertion sociale et professionnelle
  • Vous accompagner tout au cours de la maladie afin que votre qualité de vie soit la meilleure possible.

Le suivi doit être régulier. Il dépend du stade de votre cancer et du traitement que vous avez reçu. Il repose sur des consultations médicales et la réalisation d’examens. Le calendrier et la durée du suivi seront déterminés par votre médecin.


Prévention et dépistage

La radiographie pulmonaire et l’analyse des crachats ont été les 2 méthodes de dépistage les plus étudiées. Leur efficacité n’est pas établie. Le dépistage par TDM thoracique est actuellement en phase de recherche.

L’arrêt du tabac est la seule méthode efficace de
prévention à l’heure actuelle.

Liens utiles:

Cancer du poumon, comprendre le diagnostic: Guide de la Société Canadienne du Cancer

Cancer du poumon: Dossier de l'Institut National du Cancer (France)