Vous êtes ici

Faits saillants

Faits saillants 2016-2017

Haut lieu de découvertes et de formation

Nouvelles équipes de recherche

Au cours de la dernière année, le Centre a eu le plaisir d’accueillir de nouvelles équipes de recherche sous l’axe de pneumologie, soit les Drs Aida Bairam, Vincent Joseph, Richard Kinkead et Jorge Soliz, accompagnés de leurs équipes composées de professionnels de recherche et d’étudiants aux cycles supérieurs. Ces chercheurs travaillent plus spécifiquement sur la thématique de recherche des troubles du sommeil. En plus de ces nouveaux chercheurs, dix médecins de l’Institut se sont joints à l’équipe du Centre de recherche au cours de la dernière année.

Photo : Aida Bairam, Jorge Soliz, Vincent Joseph et Richard Kinkead. Crédit : CHU de Québec - Université Laval

 

Chaires de recherche

Quatorze professeurs et médecins sont actuellement titulaires de chaires de recherche. Celles-ci créent l’environnement nécessaire à la réalisation de travaux de recherche de qualité. Elles permettent l’accélération du transfert des connaissances de la recherche vers les soins et offrent des expériences d’apprentissage et de formation de premier ordre aux étudiants. Au cours de l’année 2016-2017, deux nouvelles chaires ont été créées au Centre de recherche :

- Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique

Dirigée par le Dr Vincenzo Di Marzo, cette chaire d’excellence repoussera les limites de la recherche sur l’obésité en intégrant l’étude du microbiome – dorénavant reconnu comme le deuxième cerveau humain – aux approches conventionnelles dans le but d’élucider les mécanismes modulant la santé métabolique en réponse à l’alimentation. Ainsi, elle contribuera à générer de nouvelles approches thérapeutiques et à concevoir des stratégies nutritionnelles et médicales novatrices pour maintenir la santé et prévenir les complications métaboliques de l’obésité, une maladie multifactorielle considérée comme l’un des plus importants enjeux sociétaux du 21e siècle. Il s’agit de la première chaire au monde à se consacrer à l’étude du microbiote intestinal, notamment à ses altérations, à son influence sur l’inflammation liée à l’obésité et à son lien avec l’apparition du diabète de type 2 et des maladies cardiométaboliques.

- Chaire FRQS sur la pathobiologie et le traitement du rétrécissement aortique calcifié

Le rétrécissement aortique calcifié est la maladie valvulaire la plus fréquente dans nos sociétés. Les mécanismes qui conduisent à la calcification des valves cardiaques sont encore mal connus. Les travaux faits par l’équipe du Dr Patrick Mathieu au cours des dernières années ont mis en lumière certains processus cruciaux qui pourraient ouvrir sur de nouvelles perspectives thérapeutiques. Son équipe a découvert récemment que la minéralisation de la valve aortique était déclenchée par des dérivés lysophospholipides ainsi que par une dérégulation d’ARN non codants longs qui favorisent une reprogrammation génétique des cellules. Il est par conséquent envisageable de modifier la programmation génétique des cellules de la valve aortique, notamment par l’utilisation de thérapies ciblées sur les ARN non codants longs ou encore via la modulation de médiateurs lipidiques. Le but de cette chaire est de comprendre les mécanismes moléculaires de la maladie afin d’apporter de nouveaux traitements aux patients. Le support de cette chaire est un atout indéniable qui permettra à l’équipe du Dr Mathieu de demeurer un leader mondial dans la recherche sur les causes moléculaires des maladies valvulaires cardiaques.

Productivité des chercheurs et transfert des connaissances

Cette année, les chercheurs ont publié 538 articles dans les plus grandes revues internationales à caractère scientifique telles que : The New England Journal of Medicine, The Lancet, Journal of the American Medical Association (JAMA), British Medical Journal (BMJ), Journal of the American College of Cardiology, European Heart Journal, Circulation, European Urology, JAMA Internal Medicine, American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine et autres. 

Les chercheurs participent également à de nombreux congrès et colloques internationaux. Cette année, 256 conférences sur invitation et 606 abrégés ont été présentés à travers le monde par les médecins, chercheurs et étudiants du Centre.

Formation de la relève

Chaque année, nos chercheurs s’impliquent dans l’enseignement de cours pratiques et théoriques. Ils dirigent également un nombre croissant d’étudiants aux deuxième et troisième cycles, des stagiaires postdoctoraux, des résidents en médecine lors de leur stage de recherche ainsi que des étudiants au premier cycle ou de niveau collégial. En 2016-2017, nos chercheurs ont dirigé 255 étudiants de cycles supérieurs et 225 stagiaires. 

De plus, grâce à une subvention de plus de 40 000 $ dans le cadre du programme Emplois d’été Canada, 19 étudiants ont eu la chance d’intégrer l’équipe du Centre de recherche au cours de l’été 2016. L’objectif de ce programme est de permettre à des étudiants d’acquérir de l’expérience de travail dans leur domaine d’études. Ils ont ainsi pu compter sur l’expertise des chercheurs et de l’équipement à la fine pointe de la technologie.

Photo : Joël Lightbound, député fédéral de Louis-Hébert, lors de son passage à l’Institut. Première rangée : Gabrielle Bujold, Jennifer Lamothe, Laurie Turcotte, Alice Bourgeois, Émile Fortier et Mélanie Lachance. Deuxième rangée : Denis Bouchard, Joël Lightbound, Anne-Julie Boilard, Maxime Perron, Denis Richard et Samuel Larouche-Maillot.

 

 

 

Animation scientifique et organisation d’événements majeurs

L’animation scientifique revêt une importance majeure et permet de créer un environnement dynamique où l’échange de connaissances est constamment présent. D’ailleurs, le Centre organise chaque année les Journées scientifiques de la recherche qui permettent aux étudiants et aux professionnels de recherche de faire connaître leurs travaux. En outre, plusieurs clubs de lecture, séminaires et conférences ont lieu chaque année. Ces activités, organisées au Québec ou ailleurs dans le monde, réunissent les plus illustres chercheurs internationaux et permettent des échanges sur les études en cours de même que sur les nouvelles découvertes.

Enfin, en tant que chefs de file dans leur domaine, nos chercheurs organisent régulièrement des événements scientifiques majeurs. En voici quelques exemples :

- Congrès international en chirurgie bariatrique

Plus de 250 spécialistes en chirurgie bariatrique se sont réunis à Québec les 27 et 28 mai 2016 dans le cadre de l’International Consensus Conference on Duodenal Switch. Ce congrès international avait pour but de démystifier les aspects techniques et la prise en charge postopératoire des patients ayant subi un bypass duodénal. Le programme scientifique a été développé afin de présenter les dernières connaissances sur cette technique et ses variantes, de permettre de partager les expériences cliniques et l’expertise ainsi que de discuter de solutions pratiques pour les patients présentant un échec après une gastrectomie pariétale.

- Symposium annuel de la Chaire de transfert de connaissances, éducation et prévention en santé respiratoire et cardiovasculaire

La septième édition du Symposium cœur-poumons de la Chaire de transfert de connaissances, éducation et prévention en santé respiratoire et cardiovasculaire s’est tenue le 30 septembre 2016. Cette activité a permis de rassembler plus de 180 omnipraticiens, infirmières et infirmiers et autres professionnels de la santé et d’optimiser la prise en charge des maladies cardiorespiratoires. Parmi les sujets abordés se retrouvent le syndrome métabolique, la prévention chez les jeunes, l’implication des nouvelles études scientifiques dans le domaine cardiorespiratoire, les nouveaux outils de la Chaire, les maladies pulmonaires obstructives chroniques et l’hypertension chez la personne âgée.

- Symposium international annuel de la Chaire de recherche sur l’obésité

Le 18 novembre 2016 s’est tenu à Québec le Symposium international annuel de la Chaire de recherche sur l’obésité. Cette 19e édition a connu une année record de participation avec la présence de plus de 100 chercheurs, professionnels et étudiants provenant des régions de Québec, de Sherbrooke et de Montréal. Le thème de cette année portait sur le rôle de l’axe intestin-cerveau dans l’homéostasie énergétique. À cette occasion, des chercheurs de renommée internationale provenant d’Amérique du Nord et d’Europe sont venus présenter leurs nouvelles avancées dans ce domaine.

- Congrès de chirurgie thoracique de Québec

Pour une deuxième année consécutive, le Congrès de chirurgie thoracique de Québec, qui a eu lieu du 25 au 29 juillet 2016, a accueilli une délégation de plus de 80 chirurgiens provenant d’Amérique du Sud et des États-Unis. Lors de ce congrès, les participants ont eu la chance d’échanger sur les nouvelles pratiques médicales minimalement invasives en chirurgie du poumon et de l’œsophage. En plus des conférences, discussions et études de cas, ils ont pu assister en direct à différentes procédures d’avant-garde réalisées dans notre institut, dont une intervention par thoracoscopie.

- Congrès international sur l’obésité, le mode de vie et les maladies cardiométaboliques

La Chaire internationale sur le risque cardiométabolique et l’Association médicale chinoise ont organisé conjointement le premier congrès international chinois sur la prise en charge de l’obésité, le mode de vie et les maladies cardiométaboliques, qui s’est tenu à Shanghai, les 5 et 6 novembre 2016. Cette première conférence fut un succès avec plus de 400 participants et a permis de rompre les silos entre les différentes disciplines médicales au bénéfice du corps médical chinois ainsi qu’à celui des patients.

Concours annuel de bourses pour les étudiants

Depuis quinze ans, le Centre de recherche offre un programme de bourses aux étudiants inscrits à la maîtrise, au doctorat ou à un stage doctoral, ce qui contribue au recrutement de candidats de haut niveau et permet d’accroître significativement leur productivité. Ce concours est accessible aux étudiants qui ne bénéficient pas d’une bourse d’un organisme subventionnaire. Depuis cette année, ce concours est supporté par la Fondation IUCPQ, en partenariat avec Desjardins.

Photo : Gilbert Guay, vice-président Développement, Est du Québec, Gestion privée Desjardins, Guillaume Plourde, récipiendaire du Concours annuel de bourses pour les étudiants - niveau doctorat, Camila De Avila Dal’Bo, récipiendaire du Concours annuel de bourses pour les étudiants - niveau maîtrise, et Josée Giguère, directrice générale, Fondation IUCPQ.

 

 

 

 

Les comités évaluateurs étaient composés des Drs Benoit Drolet, Julie Milot et Elena Timofeeva (pour les étudiants au doctorat et postdoctorat) et des Drs Marie-Renée Blanchet, Mathieu Laplante et Patrick Mathieu (pour les étudiants à la maîtrise). Cette année, 44 demandes ont été étudiées et neuf étudiants ont bénéficié de bourses, soit :

  • Geneviève B. Marchand (Dr André Tchernof)
  • Nathalie Bastien (Dr Sébastien Bonnet)
  • Jean-Christophe Bérubé (Dr Yohan Bossé)
  • Camila De Avila Dal Bo (Dre Elena Timofeeva) - Bourse Desjardins
  • Myriam Gagné (Dr Louis-Philippe Boulet)
  • Cynthia Gagné-Thivierge (Dr Steve Charrette)
  • Jennifer Labrecque (Dr André Tchernof)
  • Guillaume Plourde (Dr Olivier F. Bertrand) - Bourse Desjardins
  • Louis Simard (Dre Marie-Annick Clavel)

Activités médiatiques

Le dynamisme de notre centre se reflète par des découvertes et des réalisations marquantes qui font l’objet d’une diffusion dans les médias. En voici quelques exemples :

  • Le gouvernement du Québec inaugure la phase IV du projet d’agrandissement du Centre de recherche de l’Institut
  • Lancement de l’ouvrage « Comment faire mieux? L’Expérience québécoise en promotion des saines habitudes de vie     et en prévention de l’obésité » : 50 pistes d’actions pour améliorer la santé de la population
  • Prévention des maladies cardiovasculaires chez des hommes de 55 ans et plus et des femmes de 65 ans et plus : l’Institut collabore à une nouvelle étude internationale majeure
  • Contribution exceptionnelle à la recherche en cardiologie interventionnelle : l’Institut confirme son expertise dans le traitement des maladies cardiaques
  • Percée majeure dans la lutte contre la bactérie C. difficile : une équipe de l’Institut réalise une première mondiale!
  • Le Baromètre mondial des ventes de boissons sucrées de la Chaire de recherche internationale sur le risque cardiométabolique met en évidence des différences marquées entre les ventes de boissons sucrées à travers le monde
  • Lancement de deux ouvrages de la collection « Le patient expert » : pour une participation active dans la prise en charge de l’asthme et de la maladie pulmonaire obstructive chronique
  • Création d’une Chaire d’excellence en recherche du Canada, la première chaire au monde à se consacrer à l’étude intégrée du microbiome intestina
  • Nouvel ouvrage sur la taxation des boissons sucrées : analyse de sa pertinence dans une perspective canadienne
  • Un chercheur de l’Institut dévoile La vérité sur le sucre
  • Nouvelle étude d’envergure en cardiologie interventionnelle sur la survenue d’une endocardite suite à un remplacement valvulaire aortique par cathéter
  • Un pas vers la prévention de la mort subite inexpliquée d’origine cardiaque
  • L’excellence de la cardiologie à l’Institut reconnue à l’échelle internationale
  • Percée scientifique sur l’aspect génétique des maladies cardiovasculaires 

Pour consulter tous nos communiqués de presse, cliquez ici.

Insfrastructures en pleine expansion

Construction de nouveaux espaces de recherche

Dans le cadre du programme du Fonds d’investissement stratégique (FIS) pour les établissements postsecondaires lancé par le gouvernement du Canada en avril 2016, le Centre s’est vu attribuer une importante subvention qui permettra la construction de nouveaux espaces de recherche (3 200 m2) à l’Institut. Ce projet permettra l’expansion des activités de recherche en constituant un puissant incitatif de rétention et de recrutement de chercheurs exceptionnels, une composante essentielle au développement et au maintien de l’excellence et de la compétitivité internationale de l’Institut. Cet agrandissement permettra notamment d’accueillir le titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique ainsi que son équipe. Il est prévu que les travaux de construction soient en grande partie réalisés au cours de la prochaine année.

Nouveau laboratoire de cathétérisme en recherche fondamentale

Le Centre de recherche a reçu l’autorisation d’acquérir un appareil ultraspécialisé pour la mise en place d’un laboratoire de cathétérisme en recherche fondamentale. Cette plateforme permettra la création de nouveaux partenariats en support au développement d’études de phase 1 « first in man » dans ce secteur d’activité. Ce laboratoire sera mis en place au cours de la prochaine année.

Réaménagement du pavillon de recherche fondamentale

À l’automne 2016, le Centre de recherche a réalisé des travaux de réaménagement dans les secteurs des pavillons M et E. Ces travaux ont permis d’accueillir quatre nouvelles équipes de recherche qui travaillent plus spécifiquement sous la thématique des troubles du sommeil. Ils ont ainsi pu intégrer ces nouvelles installations à la fine pointe et répondant à leurs besoins.

Partenariat en appui au développement et à l'innovation

Unité mixte internationale (UMI) de recherche chimique et biomoléculaire du microbiome et ses impacts sur la santé métabolique et la nutrition

Créée en collaboration avec le Conseil national de recherche d’Italie (CNR), l’UMI est une unité de recherche bilatérale dont l’objectif est de renforcer les coopérations scientifiques et technologiques par des échanges d’étudiants et de professeurs dans le cadre de projets de recherche de pointe bilatéraux. L’UMI rassemble des experts du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), de l’Institut de chimie biomoléculaire et du Département des sciences chimiques et de technologie des matériaux du CNR, de la Faculté de médecine et de la Faculté de sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval.

Alliance Santé Québec

L’année 2016-2017 a marqué le déploiement d’actions stratégiques pour informer et mobiliser des acteurs clés de l’écosystème de recherche et d’innovation de la grande région de Québec autour d’un concept rassembleur : la santé durable. Dans ce sens, des gestionnaires, des chercheurs et des cliniciensdes établissements de santé et de services sociaux de la grande région de Québec, dont l’Institut, avec leurs partenaires (Université Laval, centres de recherche, entreprises et milieu municipal) ont notamment participé à des activités préparatoires en vue du développement d’un projet concret et structurant, soit le projet de Plateforme collaborative de recherche et d’intervention en santé durable. À terme, cette plateforme collaborative deviendra un puissant outil de création de savoir et d’aide à la décision pour les chercheurs, les décideurs et la population.

Incubateur d’entreprises innovantes

Le Centre de recherche de l’Institut ainsi que l’Université Laval soutiennent le développement et le support à l’incubation d’entreprises en vue d’aider des projets novateurs à voir le jour et à s’établir dans leurs marchés respectifs. À titre d’exemple, le Centre collabore avec l’entreprise Oxynov depuis sa création en 2009 en lui fournissant l’aide et les ressources nécessaires au développement du FreeO2, un nouveau dispositif d’optimisation de l’oxygénothérapie. Oxynov est d’ailleurs temporairement basée au sein de l’hôpital, ce qui permet d’innover au contact quotidien des cliniciens et des futurs utilisateurs.

Bilan du comité d’éthique de la recherche

Le comité d’éthique de la recherche (CÉR) est un comité désigné par le ministre de la Santé et des Services sociaux en vertu de l’article 21 du Code civil du Québec. Ce comité relève du conseil d’administration de l’établissement. Le CÉR s’est réuni à onze reprises pendant l’année. Du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, 140 nouveaux projets de recherche ont démarré à l’Institut. Parmi ceux-ci, 103 ont été évalués par le CÉR, tandis que 37 projets ont obtenu une approbation éthique délivrée par un autre CÉR du Réseau de la santé et des services sociaux (RSSS). À cet effet, le Guichet unique de la recherche (GUR) a été instauré et officialisé au cours de la dernière année comme étant la porte d’accès pour les projets de recherche se déroulant dans notre établissement, indépendamment du lieu de leur évaluation éthique. Le GUR est responsable de la coordination du triple examen des projets de recherche clinique se déroulant à l’Institut (examen éthique, scientifique et de convenance). 

Au 31 mars 2017, 570 projets étaient en cours à l’Institut. Durant l’année, le suivi éthique continu des protocoles de recherche a nécessité une correspondance soutenue entre les chercheurs et le CÉR (1 393 communications écrites). Le GUR a offert aux équipes de recherche deux rencontres d’information et d’échange sur divers thèmes touchant la recherche chez les humains, dont le suivi éthique des projets.

Réalisations au cours de la dernière année :

  • Mise en place d’une ligne de conduite pour la gestion des découvertes fortuites dans le cadre d’activités de recherche;
  • Mise à jour du Guide à l’intention des chercheurs pour soumission de nouveaux projets et suivi des projets en cours au Comité d’éthique de la recherche;
  • Mise à jour et révision des modèles de formulaires d’information et de consentement (textes standards selon les nouvelles clauses légales proposées par le MSSS et le FRQS en avril 2016);
  • Mise à jour des Règles de fonctionnement du CÉR.

Ces informations proviennent du rapport annuel du Centre de recherche 2016-2017. Pour consulter les rapports annuels antérieurs, cliquez ici.