Vous êtes ici

Équipements de protection individuelle et uniformes

Dernières modifications le 16 mars 2022 à 10 h 12.

Équipements de protection individuelle et uniformes

Dans un contexte actuel, les pratiques dans le cadre du travail dictées par la CNESST demeurent celles-ci : 

  • Respecter le 2 mètres de distanciation physique au sein de l'établissement
  • Porter le masque de procédure dans tous les déplacements ou en tout temps dans les secteurs cliniques
  • Respecter le nombre de personnes permis dans les ascenseurs
  • Contacter le poste 8009 lors de l'apparition de symptômes liés à la COVID ou lors d’un contact étroit avec une personne ayant reçu un résultat positif à la COVID-19
  • Respecter la capacité indiquée pour chaque salle de réunion ou de repas

 Directive concernant le port du masque de procédure

Veuillez noter que les ajustements de la CNESST concernant les mesures à appliquer en milieu de travail à partir du 28 février 2022 et du 7 mars 2022 ne s’appliquent pas en milieu de soin. Toutefois, les mesures pour les milieux de soins ont tout de même été revues par la CNESST le 2 mars 2022. L’Institut adapte ainsi ses pratiques pour favoriser un peu plus de souplesse tout en assurant la santé et la sécurité de tous.

Ainsi, tant pour le travail effectué à l’intérieur qu’à l’extérieur, la distanciation physique de 2 mètres ou la présence de barrières physiques doivent être maintenues et le port du masque de procédure est requis lors de votre entrée, votre sortie et tous vos déplacements dans l’Institut. Le port du masque de procédure varie par la suite selon le contexte (voir les précisions ci-dessous). Le port d’un APR de type N95 n’est également plus obligatoire dans les zones froides ou auprès des patients considérés comme étant un contact élargi. Il reste tout de même facultatif pour le personnel désirant maintenir le port d’un APR. Enfin, le port d’une protection oculaire n’est plus obligatoire en zone froide, mais est fortement recommandé. Notez que cela n’affecte en rien les consignes émises par l’équipe de la PCI. Vous vous devez donc de respecter l’ensemble des consignes émises pour chaque usager isolé.

Pour le personnel travaillant dans les secteurs cliniques

Dès que vous vous trouvez dans l’environnement de l’usager (ex. : sur une unité de soins), vous devez poursuivre l’application des mesures en cours en changeant votre masque pour celui approprié dans le cadre de votre travail (un masque de procédure de niveau 2 ou un appareil de protection respiratoire).

Le masque de procédure peut uniquement être retiré dans les bureaux dédiés au personnel clinique lorsque le deux mètres de distanciation physique est respecté ou lorsqu’il y a des barrières physiques complètes qui séparent les individus.

Pour le personnel travaillant dans les secteurs administratifs et de soutien

Vous pouvez retirer le masque de procédure lorsque vous respectez le 2 mètres de distance avec vos collègues ou lorsqu’une barrière de protection complète vous sépare de vos collègues.

Nous vous rappelons que le masque de procédure doit être changé aux quatre heures ou lorsque souillé. Nous vous invitons à vous adresser à votre gestionnaire pour savoir où trouver les masques de procédure de niveau 1 dans votre secteur. Lorsque vous devez vous rendre dans un secteur clinique et être en contact avec les usagers, vous devez porter un masque de procédure de niveau 2, que vous pourrez vous procurer auprès du personnel administratif du secteur. 

Communiqué du 14 mars 2022

Directive concernant les appareils de protection respiratoire (APR N95)

Obligation du port d’un APR N95 en zone tiède et chaude

Le port de l’APR  est obligatoire dans les zones tièdes et chaudes de tous les secteurs cliniques. Il est à noter que le port du N95 est aussi requis dans les situations suivantes :

  • lors des interventions médicales générant des aérosols (IMGA);
  • lors des risques d’exposition à d’autres types de maladies transmissibles par voie aérienne (ex. : la tuberculose, la rougeole);
  • en présence d’un usager considéré comme étant une suspicion à la COVID-19;
  • en présence d’un usager sans symptôme considéré comme contact élargi ou contact étroit par l’équipe en PCI;
  • en présence d’un usager avec un diagnostic autre que la COVID-19, mais présentant un ou des symptômes compatibles avec la COVID-19, et sans l’obtention d’un résultat négatif au test de laboratoire pour le SRAS-CoV-2

Application du port d’un APR (N95 ou P100)

Pour les unités de soins en éclosion

  • Le personnel du secteur dédié à l’unité de soins qui entre en contact avec l’usager ou son environnement devra porter en continu le masque N95. Nous vous invitons à lire l’annexe pour connaître les spécificités d’application.
  • Le personnel qui est occasionnellement auprès de l’usager ou dans son environnement devra porter le masque N95 à l’intérieur de la chambre seulement. Il est demandé à l'intervenant de conserver le même masque et de l’entreposer dans un sac en papier brun entre les utilisations pour un même quart de travail. Il est à noter que si le masque devient souillé ou humide, la directive de le changer tient toujours afin d'assurer son efficacité. Nous vous invitons à lire la procédure d'utilisation en annexe.
  • Le personnel se présentant sur l’unité et n’ayant pas à entrer dans la chambre d’un usager n’aura pas à porter un masque N95 et conservera son masque de procédure de niveau 2.

Nous vous invitons à consulter l’aide-mémoire pour cibler les situations où le port d’un APR est obligatoire. Nous vous rappelons également que tout intervenant n’ayant pas à se présenter auprès d’un usager considéré comme étant un risque par la CNESST est invité à poursuivre la même pratique du port d’un masque de procédure.

Principes de réutilisation du respirateur de particules N95

Masque de procédure en milieu de soins

Le port du masque est requis pour tout travailleur qui, dans le cadre de ses fonctions, se promène dans l'environnement de l'usager ou qui se voit dans l’impossibilité de respecter le 2 mètres de distanciation avec une autre personne (usager, collègue, etc.). Les masques de procédure sont disponibles à l’accueil des différents services visités. Le port du masque de procédure est obligatoire pour toute la durée du quart de travail. Seul le masque de procédure fourni par l'Institut est autorisé dans les secteurs cliniques.

Technique recommandée pour le port et le retrait du masque de procédure

Important : Si vous devez entrer dans la chambre d’un usager en isolement, les procédures PCI ont toujours préséance et doivent être respectées (ex. : port du N95).

  • Installation du masque de procédure 
    • Procéder à l’hygiène des mains;
    • Mettre le masque en plaçant le bord rigide vers le haut et les élastiques derrière les oreilles.
  • Port du masque de procédure
    • À l’aide des doigts, moulez le bord rigide du masque sur le nez;
    • Abaisser le bas du masque sous le menton.
    • Le masque doit être porté de façon à recouvrir le nez et la bouche, tel qu’illustré sur l’affiche ci-contre.
    • Attention : Évitez de toucher le devant de votre masque de procédure. Si vous touchez le devant de votre masque, procédez immédiatement à l’hygiène des mains.
  • Retrait du masque de procédure
    • Saisissez les élastiques, sans toucher le devant du masque;
    • Disposer immédiatement du masque;
    • Procéder à l’hygiène des mains.
    • Le masque doit être retiré s’il devient humide, s’il est souillé, en fin de quart de travail ou si vous quittez les secteurs ayant des usagers.

Fit test (test d’étanchéité) pour les masques N95

En conséquence à l’élargissement de l’utilisation de l’APR N95, nous prévoyons une hausse importante du volume d’utilisation des masques N95.

Nous tenons à vous aviser qu’actuellement, nous effectuons des séances d’ajustement de masque N95 pour les intervenants dans les situations suivantes :

  • Personnes qui utilisent un modèle en rupture ou en risque de rupture temporaire (modèles : 1510 XS, 1511S, 1512M, 1517, 1860 et 1860S).
  • L’intervenant n’a jamais fait de fit test OU le fit test est échu et la morphologie du visage a changé en raison d’une chirurgie maxillo-faciale seulement (une preuve médicale sera requise afin de réaliser le fit test).
  • Pour toute personne ayant déjà réalisé son fit test, mais dont celui-ci est échu, nous vous demandons d’utiliser le même numéro de masque. 

Les rendez-vous pour les fit-tests se prennent au moyen de la plateforme PréventionSST : http://preventionsst/

Si vous n’êtes pas familier avec la procédure à suivre pour inscrire une personne sur la plateforme de rendez-vous, nous vous invitons à consulter la procédure (aussi disponible dans l'intranet dans la section : Employé / Prévention, santé et sécurité au travail / Protection respiratoire).

Au besoin, vous pouvez également composer le 8009, option 5.

Si vous avez une demande en lien avec des réactions causées par le port d’un équipement de protection individuel, nous vous demandons de remplir le formulaire de déclaration d’un événement accidentel ou d’une situation dangereuse et l’envoyer à la DRHC, une analyse à la demande sera effectuée et des recommandations seront émises selon la situation.

Le formulaire est disponible dans l'intranet, dans la section : Soutien administratif / Formulaires administratifs.

Comment vérifier l'étanchéité du masque N95

Cette courte vidéo vous explique comment vérifier l’étanchéité d’un masque N95 avant d’entrer dans un environnement contaminé. Si aucune fuite n'est détectée après les tests exigés, l'intervenant muni du masque N95 peut entrer dans l’environnement sans danger. Si les tests démontrent des fuites, n'entrez pas dans l'environnement contaminé et communiquez avec votre gestionnaire. Prenez note qu’il est normal que de la buée se forme sur la protection oculaire lors d’une intervention. Toutefois, cela ne signifie pas que le masque n’est pas étanche.

 

Demi-masque à cartouches

Pour utiliser ce type de protection respiratoire, vous devez obtenir un fit-test concluant. Pour plus d'information, contactez le 8009.

Protection oculaire

Le port de la protection oculaire est requis comme pratique de base lorsqu'un intervenant se situe à moins de 2 mètres de distanciation physique d'un usager. À titre de rappel, nous vous invitons à consulter cette affiche qui illustre les consignes d'utilisation des différentes protections oculaires pour les zones chaudes, tièdes et froides. Veuillez noter que les consignes diffèrent pour le service de l'urgence. Référez-vous à l'AIC afin de connaître la procédure.

Port de lunettes de protection

Selon les recommandations de l’équipe PCI, le port de lunettes est fortement recommandé chez les intervenants qui entrent dans l’environnement de l’usager à moins de 2 mètres de distanciation physique dans toute zone froide.Dans toute autre situation, zone tiède (incluant une unité en éclosion) et chaude, le port d’une protection oculaire est obligatoire. Référez-vous aux consignes indiquées par la PCI pour connaître l’équipement à porter.

Le port de lunettes de protection vise à protéger les voies oculaires de l’intervenant qui est une des routes de transmission de la COVID-19 et s’ajoute aux autres mesures de protection déjà prises. Tous les intervenants doivent avoir suivi la courte formation portant sur l'utilisation et la désinfection des lunettes disponible via la vidéo ci-dessous, avant de les recevoir.

  • Les lunettes de protection demeurent la responsabilité de l’intervenant. 
  • Elles doivent être nettoyées et désinfectées à la sortie d’un environnement contaminé (ex : isolement ou cohorte), aux pauses et à la fin du quart de travail. Nous vous invitons à lire cette procédure.
  • Pour les intervenants qui portent des lunettes qui nécessitent une ordonnance, ces dernières ne sont pas considérées comme une protection personnelle. Elles doivent donc être portées sous des lunettes de protection conçues à cet effet.
  • Les intervenants ayant une barrière protectrice, comme une vitre entre eux et les usagers, n’ont pas à porter les lunettes de protection.

Règles d'utilisation des EPI

Les directions cliniques ont élaboré une mise à jour de l'utilisation du matériel d'EPI de concert avec les représentants de la PCI. Les directives présentées reposent sur les dernières publications émanant de l’INSPQ. Il est possible que les organismes centraux émettent d’autres précisions au cours des prochaines semaines. Les directives contenues dans le document ci-dessous assurent l’obtention du niveau de protection requis correspondant au type d’exposition des milieux identifiés. À cela, il faut toujours ajouter l’importance absolue du lavage des mains, l’observance de la distanciation lorsque possible et autres mesures promulguées touchant la prévention en situation de vie courante.

Recommandations sur le port des EPI

Port et retrait des EPI

En tant qu’intervenant à l’Institut, vous êtes invité à visionner cette vidéo pour apprendre comment mettre et retirer les équipements de protection individuelle lors de précautions aériennes/contact renforcées ou lors de précautions gouttelettes/contact + protection oculaire.

Précautions aériennes/contact renforcées

Précautions gouttelettes/contact + protection oculaire

Bris des équipements de protection individuelle (EPI)

Afin de préserver la santé et la sécurité de vos collègues et des usagers, il est important d’inscrire votre bris d’EPI (ex. : protection oculaire, masque, jaquette, gants, etc.) sur les feuilles de registre lors de chaque évènement. Les feuilles de registre sont situées à l’entrée de chaque chambre COVID et de suspicion. Une analyse quotidienne des bris est effectuée pour pouvoir agir rapidement, au besoin. Les employés reçoivent alors les consignes qui s’appliquent selon la gravité du bris. 

Uniformes

Précisions sur la politique vestimentaire

  • Rappel de certains principes généraux de la Politique relative à la tenue vestimentaire et à l’apparence personnelle
    • La tenue vestimentaire et l’apparence personnelle doivent respecter en tout temps les règles d’asepsie, de prévention et de contrôle des infections ainsi que de santé et de sécurité.
    • L’uniforme doit être revêtu une fois arrivé dans l’établissement et retiré avant de quitter celui-ci.
    • L’uniforme doit être changé tous les jours et lorsqu’il est souillé.
  • Personnel des zones restreintes : bloc opératoire, endoscopie, hémodynamie, électrophysiologie, URDM, laboratoires
    • Nous vous invitons à consulter la Politique relative à la tenue vestimentaire et à l’apparence personnelle qui détaille l’ensemble des modalités propres à chacun de ces secteurs lors des sorties à l’extérieur des zones restreintes.
    • Nous vous rappelons que les équipements de protection individuelle (EPI) doivent être retirés à la sortie des zones restreintes, sauf pour le masque de procédure qui peut être porté si vous avez des symptômes ou si vous n’êtes pas en mesure de conserver une distance de deux mètres avec les collègues ou les usagers. Si le masque de procédure a été en contact avec un usager ou s’il est humide ou souillé, il doit être remplacé.
  • Personnel des autres secteurs (zones froides ou zones chaudes)
    • Les pratiques de base et le port adéquat des EPI sont les actions essentielles qui permettent d’éviter la transmission de la COVID-19.
    • L’employé peut sortir sur le terrain de l’établissement sans revêtir de sarrau ou autres protections. Cependant, l’uniforme doit être revêtu une fois arrivé dans l’établissement et retiré avant de quitter celui-ci.
    • Les EPI doivent être retirés, sauf pour le masque de procédure qui peut être porté si vous avez des symptômes ou si vous n’êtes pas en mesure de conserver une distance de deux mètres avec les collègues ou les usagers. Si le masque de procédure a été en contact avec un usager ou s’il est humide ou souillé, il doit être remplacé.

Nous demandons également la collaboration de tous les employés afin de ne pas utiliser la lingerie appartenant à l’établissement (ex. : couverture, piqué, etc.) pour se couvrir à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement. Ce matériel n’est pas prévu à cette fin.

Casiers disponibles pour le personnel

L’Institut met à votre disposition des casiers pour entreposer vos effets personnels lors de votre journée de travail.

L2715 (pour femmes) Dépôt de 10 $ pour une clé ou dépôt de 20 $ pour un cadenas
L3735 (pour hommes) Dépôt de 20 $ pour un cadenas
Y412 et couloir adjacent menant aux archives Cadenas fourni par l’employé

Si vous souhaitez avoir un casier, veuillez vous présenter directement au Service de gestion des stationnements pour compléter le formulaire d’inscription et payer le dépôt, le cas échéant.