Vous êtes ici

Équipements de protection individuelle et uniformes

Dernières modifications le 20 novembre à 13 h 21.

Masque de procédure en milieu de soins

Le port du masque est requis pour tout travailleur qui, dans le cadre de ses fonctions, se promène dans l'environnement de l'usager ou qui se voit dans l’impossibilité de respecter le 2 mètres de distanciation avec une autre personne (usager, collègue, etc.). Les masques de procédure sont disponibles à l’accueil des différents services visités. Le port du masque de procédure est obligatoire pour toute la durée du quart de travail. ​Seul le masque de procédure fourni par l'Institut est autorisé dans les secteurs cliniques.

Technique recommandée pour le port et le retrait du masque de procédure

Important : Si vous devez entrer dans la chambre d’un usager en isolement, les procédures PCI ont toujours préséance et doivent être respectées (ex. : port du N95).

  • Installation du masque de procédure 
    • Procéder à l’hygiène des mains;
    • Mettre le masque en plaçant le bord rigide vers le haut et les élastiques derrière les oreilles.
  • Port du masque de procédure
    • À l’aide des doigts, moulez le bord rigide du masque sur le nez;
    • Abaisser le bas du masque sous le menton.
    • Le masque doit être porté de façon à recouvrir le nez et la bouche, tel qu’illustré sur l’affiche ci-contre.
    • Attention : Évitez de toucher le devant de votre masque de procédure. Si vous touchez le devant de votre masque, procédez immédiatement à l’hygiène des mains.
  • Retrait du masque de procédure
    • Saisissez les élastiques, sans toucher le devant du masque;
    • Disposer immédiatement du masque;
    • Procéder à l’hygiène des mains.
    • Le masque doit être retiré s’il devient humide, s’il est souillé, en fin de quart de travail ou si vous quittez les secteurs ayant des usagers.

Rappel - Le port du masque de procédure est obligatoire lorsque :

  • Vous entrez et circulez dans l’environnement de l’usager (ex. : cliniques, unités de soins, chambres des usagers, etc.);
  • Vous êtes en contact avec un usager;
  • Vous ne pouvez pas respecter le deux mètres de distanciation physique et qu’aucune barrière physique ne vous protège des autres personnes.

Pour connaître les mesures qui s'appliquent sur le port du couvre-visage (masque en tissu non médical), veuillez vous référez à section Santé et sécurité au travail.

Fit test (test d’étanchéité) pour les masques N95

Le MSSS a imposé à l’ensemble des établissements des mesures spécifiques concernant la réalisation des fits tests afin de préserver nos réserves de masques de protection. Dans ce contexte, l’équipe de prévention de la DRHC réalise uniquement des fits tests en fonction de l'ensemble des critères suivants :

  • L’intervenant fait partie d’un des secteurs d’activité ciblés.
  • L’intervenant agira en proximité avec l’usager ayant contracté la COVID-19, soit les préposés aux bénéficiaires, les infirmières auxiliaires, les infirmières, les inhalothérapeutes, les résidents, les médecins et les technologues en radiodiagnostic.
  • L’intervenant n’a jamais fait de fit test OU le fit test est échu et la morphologie du visage a changé en raison d’une chirurgie maxillofaciale seulement (une preuve médicale sera requise afin de réaliser le fit test).

Pour toute personne ayant déjà réalisé son fit test, mais dont celui-ci est échu, nous vous demandons d’utiliser le même numéro de masque.

Comment vérifier l'étanchéité du masque N95

Cette courte vidéo vous explique comment vérifier l’étanchéité d’un masque N95 avant d’entrer dans un environnement contaminé. Si aucune fuite n'est détectée après les tests exigés, l'intervenant muni du masque N95 peut entrer dans l’environnement sans danger. Si les tests démontrent des fuites, n'entrez pas dans l'environnement contaminé et communiquez avec votre gestionnaire. Prenez note qu’il est normal que de la buée se forme sur la protection oculaire lors d’une intervention. Toutefois, cela ne signifie pas que le masque n’est pas étanche.

Récupération et identification des masques N95

  • Avant utilisation : identifier le masque sur le menton en écrivant votre numéro d’employé (numéro de pratique pour les médecins) et votre unité de soins à l'aide des crayons Sharpie disponibles sur les unités de soins où des masques N95 sont utilisés. Exemple : #1234 - C6. 
  • Après utilisation : déposer le masque N95 dans le sac en papier brun, en le refermant délicatement sur lui-même pour éviter de l’endommager, et le déposer dans la boîte de récupération.

Demi-masque à cartouches

Pour utiliser ce type de protection respiratoire, vous devez obtenir un fit-test concluant. Pour plus d'information, contactez le 8009.

Protection oculaire

Le port de la protection oculaire est requis comme pratique de base lorsqu'un intervenant se situe à moins de 2 mètres de distanciation physique d'un usager. À titre de rappel, nous vous invitons à consulter cette affiche qui illustre les consignes d'utilisation des différentes protections oculaires pour les zones chaudes, tièdes et froides. Veuillez noter que les consignes diffèrent pour le service de l'urgence. Référez-vous à l'AIC afin de connaître la procédure.

Port de lunettes de protection

Selon les recommandations de l’équipe PCI, le port de lunettes est requis chez les intervenants qui entrent dans l’environnement de l’usager à moins de 2 mètres de distanciation physique, qu’il soit symptomatique ou non. Veuillez noter que les consignes diffèrent pour le service de l'urgence. Référez-vous à l'AIC afin de connaître la procédure.

Le port de lunettes de protection vise à protéger les voies oculaires de l’intervenant qui est une des routes de transmission de la COVID-19 et s’ajoute aux autres mesures de protection déjà prises. Tous les intervenants doivent avoir suivi la courte formation portant sur l'utilisation et la désinfection des lunettes disponible via la vidéo ci-dessous, avant de les recevoir.

  • Les lunettes de protection demeurent la responsabilité de l’intervenant. 
  • Elles doivent être nettoyées et désinfectées à la sortie d’un environnement contaminé (ex : isolement ou cohorte), aux pauses et à la fin du quart de travail. Nous vous invitons à lire cette procédure.
  • Pour les intervenants qui portent des lunettes qui nécessitent une ordonnance, ces dernières ne sont pas considérées comme une protection personnelle. Elles doivent donc être portées sous des lunettes de protection conçues à cet effet.
  • Les intervenants ayant une barrière protectrice, comme une vitre entre eux et les usagers, n’ont pas à porter les lunettes de protection.

Rabais pour l'achat de lunettes de protection ajustées à la vue

Nous avons reçu plusieurs demandes liées à l’inconfort ou à une faible résistance à l’embuement ce qui gêne la vue et génère un risque lors des interventions. Dans ce contexte, plusieurs intervenants ont manifesté l’intérêt d’acheter des lunettes de sécurité avec prescription. Afin de répondre à cette demande, l’Institut a négocié avec trois détaillants locaux afin qu’un escompte soit offert à tous nos intervenants désirant se procurer une paire de lunettes de protection ajustées à la vue.

Pour avoir droit à ce rabais, chaque intervenant doit se présenter aux endroits indiqués dans cette offre avec leur carte d’employé et défrayer les coûts directement chez le marchand. 

Rappel - Le port des lunettes est obligatoire lorsque :

  • Vous êtes en contact avec un usager;
  • Vous êtes en contact avec des gens ne portant aucun masque de procédure à moins de deux mètres de distanciation physique et sans aucune barrière physique. Ceci signifie que le port de lunettes est requis lorsque vous êtes à moins de deux mètres d’une personne portant un couvre-visage.

Règles d'utilisation des EPI

Les directions cliniques ont élaboré une mise à jour de l'utilisation du matériel d'EPI de concert avec les représentants de la PCI. Les directives présentées reposent sur les dernières publications émanant de l’INSPQ. Il est possible que les organismes centraux émettent d’autres précisions au cours des prochaines semaines. Les directives contenues dans le document ci-dessous assurent l’obtention du niveau de protection requis correspondant au type d’exposition des milieux identifiés. À cela, il faut toujours ajouter l’importance absolue du lavage des mains, l’observance de la distanciation lorsque possible et autres mesures promulguées touchant la prévention en situation de vie courante.

Recommandations sur le port des EPI

Port et retrait des EPI

En tant qu’intervenant à l’Institut, vous êtes invité à visionner cette vidéo pour apprendre comment mettre et retirer les équipements de protection individuelle lors de précautions aériennes/contact renforcées ou lors de précautions gouttelettes/contact + protection oculaire.

Précautions aériennes/contact renforcées

Précautions gouttelettes/contact + protection oculaire

Préservation des stocks des EPI

Nous souhaitons vous rappeler l’importance de respecter les consignes d’utilisation pour tous les EPI. Cette gestion efficiente et responsable du matériel de protection est essentielle pour préserver nos stocks et assurer la disponibilité de ce matériel au personnel et aux usagers, lorsqu’il sera requis.

Voici deux changement de pratique en lien avec les masques N95 :

  • Varicelle, zona disséminé : il est indiqué de restreindre l’entrée dans la chambre uniquement aux travailleurs de la santé ayant une immunité contre le virus varicella-zoster. Les personnes immunes sont celles ayant déjà contracté la varicelle ou le zona ou ayant été vaccinées contre la varicelle.  Pour ces personnes, il n’est pas nécessaire de porter un masque N95, car elles sont déjà protégées.
  • Tuberculose : il est indiqué de toujours porter un masque N95 en entrant dans la chambre d’un usager connu ou suspecté pour une infection tuberculeuse. Toutefois, dans la situation actuelle, il est demandé à l'intervenant de conserver le même masque et de l’entreposer dans un sac papier brun entre les utilisations pour un même quart de travail. Il est à noter que si le masque devient mouillé, la directive de le changer tient toujours afin d'assurer son efficacité. Nous vous invitons à lire la procédure d'utilisation.

Récupération des distributeurs vides de mousse alcoolisée en pompe 

Veuillez récupérer les contenants vides des distributeurs de mousse alcoolisée en pompe et les déposer dans les bacs gris prévus à cet effet sur les unités de soins. Une fois le bac rempli à pleine capacité, un magasinier sera en mesure de le récupérer pour l’entreposer. En cas de rupture, le Département de la pharmacie sera en mesure de produire une solution alcoolisée et de remplir à nouveau les contenants qui auront été préalablement pasteurisés.

Uniformes

Précisions sur la politique vestimentaire

  • Rappel de certains principes généraux de la Politique relative à la tenue vestimentaire et à l’apparence personnelle
    • La tenue vestimentaire et l’apparence personnelle doivent respecter en tout temps les règles d’asepsie, de prévention et de contrôle des infections ainsi que de santé et de sécurité.
    • L’uniforme doit être revêtu une fois arrivé dans l’établissement et retiré avant de quitter celui-ci.
    • L’uniforme doit être changé tous les jours et lorsqu’il est souillé.
  • Personnel des zones restreintes : bloc opératoire, endoscopie, hémodynamie, électrophysiologie, URDM, laboratoires
    • Nous vous invitons à consulter la Politique relative à la tenue vestimentaire et à l’apparence personnelle qui détaille l’ensemble des modalités propres à chacun de ces secteurs lors des sorties à l’extérieur des zones restreintes.
    • Nous vous rappelons que les équipements de protection individuelle (EPI) doivent être retirés à la sortie des zones restreintes, sauf pour le masque de procédure qui peut être porté si vous avez des symptômes ou si vous n’êtes pas en mesure de conserver une distance de deux mètres avec les collègues ou les usagers. Si le masque de procédure a été en contact avec un usager ou s’il est humide ou souillé, il doit être remplacé.
  • Personnel des autres secteurs (zones froides ou zones chaudes)
    • Les pratiques de base et le port adéquat des EPI sont les actions essentielles qui permettent d’éviter la transmission de la COVID-19.
    • L’employé peut sortir sur le terrain de l’établissement sans revêtir de sarrau ou autres protections. Cependant, l’uniforme doit être revêtu une fois arrivé dans l’établissement et retiré avant de quitter celui-ci.
    • Les EPI doivent être retirés, sauf pour le masque de procédure qui peut être porté si vous avez des symptômes ou si vous n’êtes pas en mesure de conserver une distance de deux mètres avec les collègues ou les usagers. Si le masque de procédure a été en contact avec un usager ou s’il est humide ou souillé, il doit être remplacé.

Nous demandons également la collaboration de tous les employés afin de ne pas utiliser la lingerie appartenant à l’établissement (ex. : couverture, piqué, etc.) pour se couvrir à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement. Ce matériel n’est pas prévu à cette fin.

Casiers disponibles pour le personnel

L’Institut met à votre disposition des casiers pour entreposer vos effets personnels lors de votre journée de travail.

L2715 (pour femmes) Dépôt de 10 $ pour une clé ou dépôt de 20 $ pour un cadenas
L3735 (pour hommes) Dépôt de 20 $ pour un cadenas
Y412 et couloir adjacent menant aux archives Cadenas fourni par l’employé

Si vous souhaitez avoir un casier, veuillez vous présenter directement au Service de gestion des stationnements pour compléter le formulaire d’inscription et payer le dépôt, le cas échéant.