Vous êtes ici

Vaccination

Dernières modifications le 22 janvier à 16 h 12.

Vaccination

(nouveau)Mise à jour sur la campagne de vaccination contre la COVID-19

Depuis le début de la vaccination le 14 décembre 2020, nous avons réussi à vacciner plus de 1 600 intervenants, dont la totalité des médecins qui oeuvrent quotidiennement au sein de l’Institut. Il est toutefois primordial de continuer d’appliquer les mesures de protection contre les infections de manière rigoureuse, et ce, même pour les personnes vaccinées, jusqu’à avis contraire de la santé publique.

Vendredi dernier, Pfizer a annoncé une diminution de sa production de nouvelles doses de vaccin contre la COVID-19. Malgré tout, nous avons été en mesure de vacciner les mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 janvier derniers et de planifier la vaccination pour les samedi 23 et dimanche 24 janvier prochains. En raison de la diminution du nombre de doses produites, il n’y aura pas de vaccination au cours de la semaine du 25 janvier.

Conséquemment, les priorités ont été revues en fonction de cette information. Ainsi, les intervenants ciblés pour la vaccination sont ceux ayant un contact direct avec l’usager à moins de deux mètres, incluant la recherche clinique, les stagiaires et les externes en médecine. Si vous satisfaites ce critère, nous vous invitons à contacter l’équipe responsable de la gestion des rendez-vous pour la vaccination, au poste 8009 afin de nous signifier votre intérêt.

Les personnes oeuvrant au sein des directions administratives et de soutien doivent quant à elles attendre de recevoir un appel de la Direction des ressources humaines et des communications lorsque la vaccination sera rendue prioritaire dans leur secteur.

Rencontre Teams

Nous sommes conscients que ce nouveau vaccin peut susciter des questions et des préoccupations. Pour pouvoir y répondre, nous organisons des rencontres Teams qui auront lieu le jeudi 28 janvier prochain, à 10 h 30, 14 h 30 et 19 h. Adressez-vous à votre gestionnaire pour obtenir le lien.

 Nouvelle stratégie de vaccination pour immuniser le plus grand nombre d’intervenants

Le 31 décembre dernier, le ministère de la Santé et des Services sociaux annonçait que tous les vaccins reçus au Québec au cours des prochaines semaines seront utilisés de manière à immuniser le plus grand nombre de personnes possible au sein des groupes prioritaires. Cette décision s’inscrit à la suite d’une recommandation formulée par le Comité sur l’immunisation du Québec de l’Institut national de santé publique du Québec.

Selon la recommandation, il n’est donc plus nécessaire de conserver la deuxième dose en réserve. Initialement, Pfizer recommandait de garder la moitié des doses afin d’administrer cette deuxième dose. Maintenant, comme des livraisons sont assurées pour les prochaines semaines, Pfizer indique qu’il n’y a plus d’enjeu à utiliser l’ensemble des doses, sans devoir conserver la deuxième en réserve. Soulignons que l’efficacité de la première dose, 14 jours après son administration, est de plus de 90 % pour les deux vaccins actuellement disponibles (Pfizer-BioNTech et Moderna).

En ce sens, les rendez-vous pour la deuxième dose des personnes déjà vaccinées sont annulés et seront reportés. Si ce n’est déjà fait, les personnes concernées recevront une notification par courriel et/ou sur leur téléphone mobile à cet effet.

Rappelons que la deuxième dose demeure importante et qu’elle permet surtout d’assurer une protection à long terme. Elle sera administrée dans les délais prescrits par la Santé publique afin d’assurer une couverture vaccinale maximale.

Intervenants ciblés

Les intervenants des directions cliniques, soit la Direction des soins infirmiers, la Direction des services professionnels et de la Direction des services multidisciplinaires ont presque tous été contactés pour recevoir leur vaccin. Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à contacter la Direction des ressources humaines et des communications (DRHC) au poste 8009 afin de planifier un rendez-vous. Nous poursuivons les appels auprès du personnel clinique, incluant la recherche.

Des doses étant encore disponibles, nous débutons la vaccination auprès des intervenants des directions de soutien et administratives qui sont directement impliqués auprès des usagers. Chaque secteur sera ainsi contacté, en fonction de la priorisation établie. En effet, les intervenants qui doivent avoir un contact direct du côté clinique sont priorisés. Nous vous demandons donc d’attendre l’appel afin de prendre votre rendez-vous. Nous poursuivons nos efforts afin d’offrir la vaccination à l’ensemble du personnel désirant le recevoir.

La vaccination rapide de l’ensemble des groupes prioritaires permet de réduire de manière significative les impacts importants de la COVID-19, surtout chez les cas sévères, et de protéger les travailleurs du réseau qui sont essentiels à la prestation des services de santé.

Si après avoir été vacciné, vous ressentez le moindre symptôme de la COVID-19, veuillez demeurer chez vous et contacter les infirmières de la DRHC au poste 8009.

(nouveau)Les doses actuellement disponibles permettent de planifier la vaccination pour les mercredi 20, jeudi 21, samedi 23 et dimanche 24 janvier. Pfizer ayant annoncé un retard de livraison dans les doses de vaccin, il n'y aura pas de doses disponibles dans la semaine du 25 janvier.

Déroulement de la vaccination

Si vous êtes dans l'impossibilité de vous présenter à votre rendez-vous, veuillez contacter le plus rapidement possible les infirmière de la DRHC au poste 8009 afin que votre rendez-vous puisse être attribué à une autre personne.

(nouveau)Depuis le mercredi 20 janvier, la vaccination a lieu au Centre de foires de Québec, situé au 250 boulevard Wilfrid-Hamel. Dirigez-vous vers l'entrée A-B. Vous pouvez vous stationner dans le stationnement P6. Le stationnement est gratuit.

Veuillez avoir en main votre carte d'assurance maladie et votre carte d'employé lorsque vous vous présentez pour recevoir votre vaccin.

Le vaccin Pfizer est actuellement privilégié, pour lequel l'immunité est de 90 % deux semaines après la première dose. Vous serez contacté pour planifier le rendez-vous pour la deuxième dose. Cette dernière permettra de prolonger votre immunité à la COVID-19.

Certaines manifestations cliniques peuvent survenir après l'administration du vaccin, consulter le feuillet d'information.

Même si vous avez été vacciné, vous êtes susceptible de transmettre la COVID-19. Renseignez-vous sur tous les détails sur les mesures de prévention et contrôle des infections si vous avez été vacciné.

Rémunération et frais de déplacement

Votre temps de déplacement et la durée de votre présence sur le lieu de vaccination sont rémunérés, soit l'équivalent de (nouveau)1 h. La Direction des ressources humaines et des communications (DRHC) s'assure d'ajuster votre feuille de temps en conséquence.

Le kilométrage remboursé équivaut à un aller-retour  (nouveau) entre l'Institut et le Centre de foires, soit 24 km aller-retour. Le temps remboursé est à taux simple, étant donné que ce n'est pas du temps travaillé.

La DRHC et la Direction des ressources financières et logistiques assurent les suivis nécessaires. Le remboursement peut prendre jusqu'à 4 semaines.

(nouveau)Préoccupations des intervenants concernant le vaccin contre la COVID-19

Actuellement, dans les secteurs où des intervenants se font vacciner, les personnes atteintes de la COVID-19 sont celles n’ayant pas encore été vaccinées. Nous constatons ainsi l'efficacité du vaccin, estimée à plus de 90% après 14 jours. Il est toutefois primordial de continuer d’appliquer les mesures de protection contre les infections de manière rigoureuse, et ce, même pour les personnes vaccinées, et jusqu’à avis contraire de la Santé publique.

(nouveau)

Étant donné les craintes de certains intervenants concernant le vaccin contre la COVID‑19, nous avons réuni les informations les plus fréquemment demandées par les personnes qui hésitent à se faire vacciner.

Obligatoire ou pas

Comme pour toute vaccination au Québec, la vaccination contre la COVID‑19 n’est pas obligatoire, bien qu’elle soit fortement recommandée. Il n’y aura également aucun impact au niveau de votre rémunération en cas d’absence maladie liée à la COVID‑19.

Sécurité du vaccin

La communauté scientifique mondiale s’est penchée intensivement sur la question durant la dernière année, se partageant les informations, afin de pouvoir enrayer plus rapidement les effets de la pandémie. Les vaccins ont donc été amplement testés et sont maintenant administrés à des millions de personnes à travers le monde.

Toutes les étapes avant l’homologation d’un vaccin ont été respectées, et certaines ont été réalisées de façon simultanée sans avoir un impact sur les autres étapes.

Les vaccins contre la COVID-19 sont soumis aux mêmes normes scientifiques rigoureuses, aux mêmes normes de qualité, aux mêmes essais et à la même surveillance à la suite de la commercialisation que tout nouveau vaccin dont l’utilisation est approuvée au Canada.

Manifestations cliniques attendues 

Les réactions locales et systémiques à la suite de la vaccination sont généralement d’intensité légère à modérée et les réactions les plus souvent observées sont :

  • douleur au site d’injection ;
  • fatigue ;
  • maux de tête ;
  • douleurs musculaires ;
  • frissons ;
  • douleurs articulaires ;
  • fièvre (majoritairement moins de 38,9° ;
  • augmentation du volume des ganglions sous l’aisselle du côté vacciné.

En général, ils apparaissent 24 h à 72 h après la vaccination et disparaissent après quelques jours. 

Seulement 1,7% des intervenants de l’Institut vaccinés a ressenti des manifestations cliniques attendues.

Plus d'information sur les réactions possibles à la suite de la vacinnation contre la COVID-19

Femmes enceintes ou qui désirent être enceintes

Par précaution, il apparaît préférable de ne pas offrir la vaccination contre la COVID‑19 aux femmes enceintes. Par contre, la vaccination pourrait être envisagée chez les femmes enceintes à risque très élevé de complications graves de la COVID‑19 ou à grand risque d’exposition au SRAS‑CoV‑2. Ces femmes pourraient recevoir le vaccin après avoir discuté avec leur professionnel de la santé (à l’externe de l’Institut) des avantages et des inconvénients de la vaccination.

Concernant les femmes qui planifient une grossesse, le comité d’immunisation du Québec (CIQ) propose de leur fournir l’information appropriée sur le peu de données disponibles, mais considère que les avantages de la vaccination avec le vaccin contre la COVID‑19 surpassent les risques pour ces femmes, notamment pour celles qui font partie des groupes prioritaires. Les femmes qui planifient une grossesse pourront discuter avec leur professionnel de la santé de la question de retarder ou non leur éventuelle grossesse pendant la période où elles se font vacciner. Pour les hommes, la vaccination n’affecte pas le volet de la reproduction.

À l’Institut, nous laissons la décision à la personne désirant être enceinte de choisir la vaccination ou non.

Femmes qui allaitent

Actuellement, il n’y a pas de données suffisantes sur la vaccination des mères allaitantes. Le CIQ estime que, chez les mères allaitantes, les avantages de la vaccination avec le vaccin contre la COVID‑19 surpassent les risques, tant pour la mère que pour l’enfant.

De plus, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada stipule, en date du 11 janvier 2021, que les vaccins utilisant la technologie d’ARNm ne sont pas considérés comme des vaccins vivants, l’hypothèse voulant qu’ils ne présentent aucun risque pour le nourrisson allaité est maintenue.

Ressource disponible sur l'ENA

La présentation narrée sur la vaccination contre la COVID-19 ainsi que le PowerPoint La vaccination contre la COVID-19 sont disponibles sur l’Environnement numérique d'apprentissage (ENA).

Cette présentation narrée sur la vaccination contre la COVID-19 est d’une durée approximative de 30 minutes. Elle vise à mettre à niveau les connaissances des vaccinateurs et des professionnels de la santé sur :

  • le développement des vaccins contre la COVID-19 ;
  • l’efficacité et la sécurité des vaccins de Moderna et de Pfizer ;
  • les objectifs de la vaccination et la stratégie prévue ;
  • quelques situations particulières (par exemple, la vaccination des personnes immunosupprimées et des femmes enceintes) ;
  • Aider les vaccinateurs et autres professionnels à répondre aux questions de leur clientèle et de leur entourage.

Foire aux questions

Pour plus d'informations, consultez le feuillet Questions et réponses sur la campagne de vaccination contre la COVID-19 à l’intention des professionnels du réseau de la santé et des services sociaux du Ministère de la Santé et des Services sociaux.

 

Informations supplémentaires et ressources

En date du 19 janvier, plus de 1300 intervenants de l'Institut ont été vaccinés.