Vous êtes ici

Carrières

RESPONSABLE EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

(Direction de la recherche universitaire)

Contractuel – Temps complet de jour (12 mois – remplacement congé de maternité)

 

Description de fonction :

Sous l’autorité de l’adjointe au directeur de la recherche – volet scientifique et en collaboration avec l’équipe de direction du centre de recherche, cette personne est responsable de la mise en œuvre d'initiatives en matière de SST ainsi que de promouvoir la culture de prévention de l'organisation.

Responsabilités :

  • Supporter et encadrer la démarche SST auprès des gestionnaires et des équipes de recherche;
  • Mettre en œuvre, suivre et évaluer les plans d'actions et initiatives de SST;
  • Soutenir le transfert de la responsabilité SST au personnel des équipes de recherche;
  • Assurer un rôle-conseil auprès de l’organisation dans l'application des lois et règlements, des normes, des politiques, des procédures et des méthodes de travail relatives à la SST;
  • Planifier, encadrer et animer le comité sectoriel en santé et sécurité du travail du centre de recherche;
  • Participer activement à différents autres comités SST;
  • Assurer une vigie auprès du personnel concernant les formations obligatoires en matière de SST;
  • Maintenir la conformité des programmes tels le SIMDUT 2015 et le programme de protection respiratoire;
  • Participer à la mise en place du programme de prévention et du plan d’orientations stratégiques;
  • S'assurer de la conformité des éléments de prévention tels que la disponibilité et le port des équipements de protection individuelle;
  • Planifier un programme d’inspections;
  • Effectuer des évaluations ergonomiques et émettre des recommandations au personnel et à la direction;
  • S’assurer de la mise en application des directives et mesures sanitaires liées à la COVID-19 au sein de l’organisation et diffuser à l’ensemble des membres de la recherche les informations relatives à celles-ci.

Exigences :

  • Posséder un diplôme études collégiales (DEC) en environnement, hygiène et sécurité au travail, certificat universitaire en santé et sécurité du travail ou l'équivalent.
  • Une expérience antérieure et/ou une formation-certification en SST (un atout).
  • Maîtrise de la suite Microsoft Office (dont Excel) de même que des outils informatisés de gestion de santé et sécurité.
  • Connaissance des lois et règlements SST applicables du Québec.
  • Connaissance du travail en laboratoire et/ou du milieu hospitalier.

Connaissances :

  • Une parfaite maîtrise du français écrit et parlé est essentielle pour cette fonction;
  • Anglais fonctionnel.

Aptitudes et habiletés :

  • Aptitudes dans les communications (orales et écrites);
  • Discrétion, respect et courtoisie;
  • Esprit de collaboration et capacité de travailler en équipe;
  • Sens de l’organisation et des responsabilités;
  • Grande autonomie et excellente capacité de jugement;
  • Esprit d’initiative dans les limites de ses compétences;
  • Capacité d’analyse et de synthèse;
  • Souplesse;
  • Bonne résistance au stress.

Conditions de travail :

  • Poste contractuel, non syndiqué;
  • Temps complet de jour à 35h/semaine;
  • Rémunération selon l’échelle de technicien(ne) en hygiène du travail (taux horaire entre 23,12$ et 33,61$);
  • Avantages sociaux (assurances collectives et RREGOP);
  • 20 jours de vacances après un an de service;
  • 13 jours fériés rémunérés;
  • Certification Entreprise en Santé Élite;
  • Centre sportif et cours de conditionnement physique sur place.

Les personnes intéressées sont invitées à faire parvenir une lettre de présentation et un curriculum vitae par courriel à secretariat.direction@criucpq.ulaval.ca avant le vendredi 21 mai 2021 à 16h. Seuls les candidats retenus seront contactés.

 


Étudiant(e) au doctorat ou postdoctorat recherché(e) en biologie moléculaire

Le laboratoire du Dr Patrick Mathieu est à la recherche d’un(e) étudiant(e) dynamique et motivé(e) pour se joindre à l’équipe afin de poursuivre ses études. Le laboratoire est affilié à l’Université Laval et est situé à l’Institut de Cardiologie et de Pneumologie de Québec.

Les intérêts de recherche du laboratoire s’articulent autour de la compréhension des mécanismes génétiques et moléculaires impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires. Bien souvent, en situation pathologique, des programmes d’expression génique sont altérés et perturbent l’identité des cellules. Une des stratégies du laboratoire est d’identifier des régulateurs (long ARN non codants, enhancers) qui participent à l’établissement d’un phénotype pathologique, ainsi que leurs modes d’action. Pour répondre à ces objectifs, nous utilisons des modèles de culture cellulaire combinés à des approches de génomiques (RNA-sequencing, ChIP-sequencing, HIChIP, single-cell RNA-sequencing). Les détails du projet seront discutés en fonction de l’expertise de la personne retenue.

Mots clés :

ARN non codants, expression/régulation génique, chromatine, enhancers, facteurs de transcriptions, maladies cardiovasculaires.

Qualifications: Avoir obtenu un diplôme dans l’un des domaines suivants ou équivalent : Sciences biomédicales, Biologie, Biochimie, Microbiologie.

Le ou la candidate recherché(e) devra posséder :

  • De fortes connaissances théoriques en biologie cellulaire et moléculaire;
  • Solides compétences en travail de laboratoire (q-PCR, western blot, culture cellulaire, Co-IP, ChIP…)
  • Un esprit analytique et qui aime résoudre des problèmes complexes;
  • De très bonnes aptitudes en rédaction et présentation : anglais et français.
  • Un intérêt pour la bioinformatique et l’analyse des données génomique (e.g. ChIP-sequencing, ATAC-sequencing, GWAS, RNA-sequencing, génome 3D)

Qualités recherchées :

  • Personne hautement dynamique, rigoureuse, responsable et engagée;
  • Bonne autonomie et polyvalente;
  • Bonnes aptitudes à travailler en équipe.

Les personnes intéressées pourront faire parvenir une lettre de présentation ainsi qu’un CV (incluant les relevés de notes pertinents) à l'adresse courriel suivante: deborah.argaud@criupcq.ulaval.ca. Veuillez noter que seuls les candidat(e)s sélectionné(e)s seront contacté(e)s pour une entrevue.

Pour plus de renseignements sur la thématique du laboratoire du Dr Patrick Mathieu, visitez le site web suivant : https://www.patrickmathieulab.ca/

 

PhD and Postdoctoral fellow in molecular biology

Dr. Patrick Mathieu's laboratory is looking for a dynamic and motivated student to join the team in order to pursue his/her studies. The laboratory is affiliated with Laval University and is located at the Institut de Cardiologie et de Pneumologie de Québec (IUCPQ).

The laboratory's research interests are to understand the genetic and molecular mechanisms involved in the development of cardiovascular disease. In pathological condition, gene expression programmes are altered and disrupt cell identity. One of the laboratory's strategies is to identify regulators (long non-coding RNAs, enhancers) involved in the establishment of a pathological phenotype, and their modes of action. To address these objectives, we use cell culture models combined with genomic approaches (RNA-sequencing, ChIP-sequencing, HIChIP, single-cell RNA-sequencing). Details of the project will be discussed according to the expertise of the successful candidate.

Key words :

Non-coding RNAs, gene expression/regulation, chromatin, enhancers, transcript factors, cardiovascular disease.

Qualifications: Have a degree in one of the following fields or equivalent:

Biomedical science, Biology, Biochemistry, Microbiology.

The candidate must possess:

  • Strong theoretical knowledge in cellular and molecular biology;
  • Strong laboratory skills (q-PCR, western blot, cell culture, Co-IP, ChIP...)
  • An analytical mind that enjoys solving complex problems;
  • Very good writing and presentation skills: English and French.
  • An interest in bioinformatics and genomic data analysis (e.g. ChIP-sequencing, ATAC-sequencing, GWAS, RNA-sequencing, 3D genome)

Personal qualities sought:

  • Highly dynamic, rigorous, responsible and committed person;
  • Good autonomy and versatility;
  • Human relations and teamwork skills.

Interested candidates should send a cover letter and a resume (including relevant academic score reports) to the following email address: deborah.argaud@criupcq.ulaval.ca. Please note that only selected candidates will be contacted for an interview.

For more information about the laboratory's interests, you can visit the Dr. Patrick Mathieu's laboratory website: https://www.patrickmathieulab.ca/

 


Recherchons Étudiant(e) motivé(e) pour études de maîtrise, de doctorat ou postdoctorales sur la Génomique des maladies cardiovasculaires

Programme de Médecine Moléculaire

Le laboratoire du Dr Patrick Mathieu est à la recherche d’un(e) étudiant(e) dynamique et motivé(e) pour se joindre à l’équipe afin de poursuivre ses études. Le laboratoire est affilié à l’Université Laval et est situé à l’Institut de Cardiologie et de Pneumologie de Québec.

Les intérêts de recherche du laboratoire s’articulent autour de la compréhension des mécanismes génétiques et moléculaires impliqués dans le développement des maladies chroniques complexes en utilisant des approches de génomique modernes (RNA-sequencing, ChIP-sequencing, HIChIP, single-cell RNA-seq), de biologie des systèmes et d’inférence causale. Les détails du projet seront discutés en fonction de l’expertise de la personne retenue.

Qualifications: Avoir obtenu un diplôme dans l’un des domaines suivants ou équivalent : (bio-informatique, informatique, statistique, mathématiques-informatique)

Le ou la candidate recherché(e) devra posséder :

  • De fortes compétences en programmation (Bash, R, python);
  • Une expérience dans l’analyse des données génomique (e.g. ChIP-sequencing, ATAC-sequencing, GWAS, RNA-sequencing, génome 3D);
  • De très bonnes connaissances en statistique pour le traitement des données génomiques
  • Un esprit analytique et qui aime résoudre des problèmes complexes. De très bonnes aptitudes en rédaction et présentation : anglais et français.

Qualités recherchées :

  • Personne hautement dynamique, rigoureuse, responsable et engagée;
  • Bonne autonomie et polyvalente;
  • Aptitudes en matière de relations humaines et de travail d’équipe.

Les personnes intéressées pourront faire parvenir une lettre de présentation ainsi qu’un CV (incluant les relevés de notes pertinents) à l'adresse courriel suivante: deborah.argaud@criupcq.ulaval.ca. Veuillez noter que seuls les candidat(e)s sélectionné(e)s seront contacté(e)s pour une entrevue.

Pour plus de renseignements sur la thématique du laboratoire, vous pouvez visiter le site du laboratoire : https://www.patrickmathieulab.ca/


 

Étudiant(e)s motivé(e)s recherché(s), niveau doctorat

Joueurs clés dans la résistance à l'insuline et le diabète

Le laboratoire du Dr André Marette est à la recherche d’étudiant(e)s motivé(e)s qui voudraient se joindre à son équipe dans le but d’entreprendre des études au doctorat (PhD). Les intérêts de recherche de son laboratoire portent notamment sur l’ensemble des mécanismes qui modulent les actions de l’insuline sur le métabolisme de glucose et des lipides. L’identification de médiateurs de la résistance à l’insuline dans les désordres pro-inflammatoires tels que l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires de même que les approches nutritionnelles pour prévenir ou traiter ces désordres sont au cœur des recherches de l’équipe. Voici une liste des projets du laboratoire :

1. Le rôle du monoxyde d’azote dans la résistance à l’insuline causée par l’inflammation: Le monoxyde d’azote est un gaz produit par notre corps par des enzymes (les NOSs) incluant la forme inductible (iNOS) qui joue un rôle important dans la défense contre les envahisseurs bactériens et viraux. Notre laboratoire fut le premier à démontrer que ce même gaz était aussi impliqué dans le développement de la résistance à l’insuline lorsqu’il était produit dans un contexte d’obésité (Perreault and Marette., Nature Medicine 2001). L’objectif de ce projet est donc de déterminer la contribution de iNOS dans l’apparition de la résistance à l’insuline.

2. L’implication de la voie de signalisation mTORC1/S6K1 dans la résistance à l’insuline: La signalisation de l’insuline est étroitement régulée. En se liant à son récepteur l’insuline induit une cascade de réactions dont, entre autre, une boucle de rétrocontrôle négative sur la voie de signalisation mTORC1/S6K1 ce qui permet de terminer l’action de l’insuline. Fait intéressant, en présence d’excès de nutriments ou d’obésité cette voie est activée en permanence ce qui contribue à la résistance à l’insuline. Le but de ce projet est de comprendre comment les différents inhibiteurs de la voie mTORC1/S6K1 pourraient améliorer la résistance à l’insuline.

3. Le rôle de la phosphatase Shp1 dans le développement de la résistance à l’insuline: La signalisation de l’insuline n’est pas seulement régulée par la phosphorylation de cibles moléculaires mais également par leur déphosphorylation afin d’atténuer le signal. Nous avons identifié Shp1 comme étant un nouvel inhibiteur de la signalisation de l’insuline (Dubois et al., Nature Medicine 2006). Des projets en cours cherchent à clarifier le rôle précis de Shp1 dans la résistance à l’insuline et de confirmer le rôle des nouveaux partenaires d’interaction que nous avons récemment identifiés et qui contrôlent le métabolisme et/ou la croissance/différentiation.

4. Les effets des médiateurs de la résolution de l’inflammation dérivés des oméga-3 sur le syndrome métabolique: Nous savons que la consommation d’oméga-3 est bénéfique pour la santé. Par contre, les mécanismes par lesquels ces lipides procurent leurs effets santé demandent à être mieux compris. Nous avons récemment publié dans la revue Nature Medicine (White et al., 2014) qu’un métabolite des oméga-3, la protectine DX (PDX)  est un joueur clé dans la sensibilité à l’insuline via un mécanisme impliquant la production d’IL-6 par le muscle. Le but de ce projet est d’étudier les mécanismes d’action et le potentiel thérapeutique de cette molécule.

5. Comprendre le rôle du microbiote intestinal sur le développement de l’obésité et des désordres associés: Les études récents ont démontré le microbiote intestinale peut ête consideré comme nouvel organe dans le contrôle du métabolisme énergétique. Le laboratoire du Dr Marette propose plusieurs projets permettant de comprendre comment ses bactéries influencent, entres autres, la prise de poids, la stéatose hépatique, la sensibilité à l’insuline et l’inflammation. D’autre part, le Dr Marette étudie aussi les stratégies alimentaires pouvant moduler favorablement notre microbiote intestinal.

Dans l’éventualité d’un intérêt pour un projet particulier, n’hésitez pas à contacter le Dr Marette et son équipe pour en discuter davantage à l'adresse courriel suivante: andre.marette@criucpq.ulaval.ca.

 

Highly motivated PhD students recruitment

Key players in insulin resistance and diabetes

The Marette laboratory is looking for highly motivated PhD students to join the group. The main interests of the laboratory are the multiple complex mechanisms affecting insulin sensitivity at the level of the liver, muscle, adipose tissue and the intestine. The overarching goal of our research it to identify key mediators of insulin resistance in pro-inflammatory settings such as obesity, diabetes and cardiovascular diseases, as well as the development of novel medical and nutritional approaches to alleviate these conditions. Following is a list of the current projects:

1. The role of nitric oxide (NO) in insulin resistance and inflammation: NO is a radical gas, which is produced naturally by a family of enzymes (NOS) including the inducible isoform (iNOS) that has been shown to play a key role in the defense against bacterial and viral infection. Our laboratory was the first to demonstrate the implication of iNOS in insulin resistance in the context of obesity (Perreault and Marette., Nature Medicine 2001). The objective of this project is to determine the contribution of iNOS to the development of insulin resistance in insulin target tissues such as liver, muscle, adipose tissue and the intestine.

2. Implication of the mTORC1/S6K1 signaling pathway in insulin resistance: Insulin signaling is tightly controlled. Binding of insulin to its receptor on the cell surface leads to a cascade of reactions including the negative feedback inhibition of its own signaling cascade via the mTORC1/S6K1 pathway to terminate insulin’s action. Interestingly, this signalling pathway is highly activated in the presence of excess nutrient supply and obesity leading to insulin resistance. The goal of this project is to understand how different inhibitors of the mTORC1/S6K1 pathway could ameliorate insulin resistance in the context of nutrient excess and obesity.

3. Role of the phosphatase Shp1 in the development of insulin resistance: Insulin signaling is regulated by positive phosphorylation of key molecular targets but also by inactivation  of these targets by dephosphorylations. Recently, we have identified the phosphatase Shp1 as a new inhibitor of insulin action (Dubois et al., Nature Medicine 2006). Current projects are ongoing in the Marette laboratory to clarify the precise role of Shp1 in insulin sensitivity and to determine the role of recently identified new interacting partners of the phosphatase in the control of metabolism and/or cellular growth and differentiation.

4. Effects of inflammatory resolution mediators derived from omega-3 fatty acids on metabolic syndrome: We know that the consumption of omega-3 fatty acids has beneficial health effects. Nevertheless, the mechanisms implicated in these health effects are still ill defined. We have recently shown that the omega-3 derived metabolite protectin DX (PDX) is a key player in the benefits observed by this lipid of marine origin on insulin sensitivity implicating the production of IL-6 by the muscle (White et al., Nature Medicine 2014). The goal of this ongoing research project is to study the mechanism of action and the therapeutic potential of this molecule.

5. Role of intestinal microbiota in the development of obesity and associated disorders: Recent studies have shown that the gut microbiota can be considered as a new organ in the control of energy metabolism. The Marette laboratory proposes several studies to understand how these gut bacteria affect body weight, hepatic steatosis, insulin sensitivity and inflammation. Furthermore, nutritional approaches are used to study how this could modulate the gut microbiota to provide health benefits.

If you are interested in a particular project, do not hesitate to contact Dr Marette and his group for more details (andre.marette@criucpq.ulaval.ca).

 

 

 


 

Aucune offre d'emploi n'est présentement affichée ou votre profil n'y correspond pas? Nous sommes toujours à l'affût des meilleurs talents! Alors, n'hésitez pas à nous faire parvenir votre curriculum vitae accompagné d'une lettre de présentation à secretariat.direction@criucpq.ulaval.ca.  

Pour consulter les postes de l'Institut, cliquez ici.